Sports Outdoor

Ascension Mont Blanc : désormais strictement encadrée

Ascension du Mont-Blanc
Avatar
Rédigé par Blog Sport

L’ascension du Mont-Blanc fascine tout alpiniste. Cependant l’escalade de cette montagne d’Europe occidentale est soumise au respect de certaines mesures de sécurité. C’est dans cet ordre d’idée qu’un encadrement rigoureux a été mis en place. Il n’est plus possible d’entreprendre cette aventure sans avoir le droit à un des refuges qui s’y trouvent.

Un encadrement strict

En moyenne, 25 000 alpinistes sont attirés chaque année par le Mont-Blanc. Un nombre aussi important entraîne la surfréquentation des refuges, mais pas que cela. On dénonce aussi des problèmes de sécurité des pratiquants, des incivilités et des atteintes à l’ordre public. Vous savez sans doute que l’ascension Mont-Blanc par la voie normale implique au moins une nuit de repos sur l’itinéraire. Désormais, la préfecture de la Haute-Savoie a décidé que tous les alpinistes qui voudraient escalader cette montagne prennent quelques dispositions. Pour cela, ils doivent faire une réservation dans l’un des hébergements de l’itinéraire : refuge de Goûter, de Tête rousse et de Nid d’Aigle. Ceci est un arrêté signé par le préfet et tout contrevenant s’expose à des sanctions.

Pour encourager une pratique sereine de l’alpinisme et dissuader les personnes de mauvaise fois, les conditions d’hébergement dans les refuges sont limitées. Il faut désormais enregistrer les alpinistes hébergés et connaître leur identité. Aussi, il y a un nombre limite à ne plus dépasser.

Dans le cadre de l’ascension du Mont-Blanc, l’abri Calot, pour sa part, n’est plus pour tous les alpinistes. Il n’accueillera que ceux qui sont en détresse. La cabane des Rognes par exemple ne doit plus être utilisée comme hébergement par les ascensionnistes. Notez que vous serez passible d’une amende si vous campez sur des sites classés sans réservation. Les contrevenants payeront 300.000 € en plus d’écoper de 2 ans d’emprisonnement. Les personnes ne voulant pas coopérer, risquant 2 à 3 ans de prison et 30.000 € à 45.000 € d’amende.

Ascension du Mont-Blanc, un minimum de préparation !

L’ascension du Mont-Blanc a besoin d’une préparation en amont. Ainsi, vous devez avoir votre casque, baudrier avec mousqueton de sécurité et une corde d’au moins 60 m. Il faut aussi avoir des chaussures adaptées à la montée des Alpes. Les chaussures doivent être soit rigides ou semi-rigides et thermiques. Prenez avec vous un pistolet non seulement lourd, mais assez technique entre 60 et 70 cm. Il le faut parce qu’à cette altitude, la glace est présente et surtout très dure. Pour ce qui est des crampons, il est impératif qu’ils soient équipés d’anti-bottes.

Pour les matériels dont vous aurez besoin pour des sauvetages en crevasse, on peut citer deux broches à glace, des autobloquants, deux sangles de 120 cm sans oublier les mousquetons. Pour votre sécurité avalanches, vous devez vous équiper de pelle et de sonde. Il vous faudra également des lampes frontales avec des piles. Ce serait imprudent d’oublier de prendre un drap de couchage de type sac à viande. Vous devez avoir votre bâton télescopique à disposition sans oublier votre boîte à pharmacie. Pensez à votre hydratation en amenant un thermos avec vous.

Ascension Mont-Blanc : itinéraires

L’ascension du Mont-Blanc peut se faire en suivant différents itinéraires. En effet, vous pouvez escalader la montagne par l’Arrête et le refuge du Goûter. La distance à parcourir est de 4808 m. La meilleure période de l’année pour faire la montée est l’été. La raison est qu’à l’automne et au printemps, les câbles ne sont pas pratiques. Si vous voulez être moins exposé aux glaciers, cette voie est la meilleure qui soit.  De plus, la descente est commode.

Un autre itinéraire est le Val Vény et le refuge Gonella. Encore, appelée la voie du Pape, il est recommandé de l’emprunter entre le mois de juin et juillet. Cet itinéraire est très élégant, simple (absence de crevasses) et peu fréquenté. Vous pouvez décider également de faire l’ascension du Mont Blanc par l’itinéraire des trois Monts. Ne le faites pas au printemps, car les versants du Mont-Blanc de Tacul et du Mont Maudit sont enneigés à cette période de l’année. Choisissez donc de faire la montée en été.

A propos

Avatar

Blog Sport

Chez Blog-sport.fr, nous sommes une équipe de sportifs amateurs et confirmés. Chacun spécialisé dans son domaine, nous partageons des articles sur les sports collectifs, les sports de glisse, les sports de combats, la musculation et les sports outdoor.

Laissez un commentaire